PRÉSIDENT  

Prochaine reunion du CDFDC

Le 4 et 5 mai 2017 les membres du CDFDC se réuniront à l'université Laval au Québec. 

   

NOS NOUVELLES  

La réponse du CDFDC à la demande Ryerson University pour un programme de droit se retrouve sous l'onglet Rapports et publications.

Le doyen Lorne Sossin de Osgoode Law School rend hommage au CDFDC ''In Praise of the CCLD!" http://deansblog.osgoode.yorku.ca

Félicitations à Nathalie Des Rossiers, la nouvelle députée provincial pour Ottawa-Vanier.  Tu nous manqueras!

   

À propos de nous

Le Conseil des doyens et des doyennes des facultés de droit du Canada (CDFDC) est une association à but non lucratif, indépendante et non incorporée, regroupant les dirigeants et les dirigeantes des diverses facultés de droit au Canada. La raison d'être du CDFDC est le partage d'information entre ses membres sur des questions d'intérêt commun, telles que :

  • l'enseignement du droit au Canada
  • la recherche en droit
  • la coopération entre les facultés de droit
  • les relations entre les professeurs de droit, les organismes d'accréditation, la profession juridique et d'autres organisations scientifiques

Lorsqu'il est approprié de le faire, le CDFDC informe le public et communique avec le gouvernement et d'autres organismes au sujet de questions se rapportant à l'enseignement du droit.

Le CDFDC compte les doyens et doyennes des 23 facultés de droit au Canada parmis ses membres. Les affaires du CDFDC sont gérées par le comité exécutif composé du président ou de la présidente et de quatre représentants ou représentantes régionaux. Les régions sont : l'Ouest, l'Ontario, le Québec et l'Atlantique. Les activités quotidiennes relèvent de la Directrice exécutive.

   

ACCÈS À LA JUSTICE  

Qui dit justice différée dit justice refusée. Un énoncé qui prend de l'ampleur dans le système juridique d'aujourd'hui.  Les tribunaux en droit criminel font face à des retards cumulés importants et un public qui ne montre guère de goût pour le financement du programmes d'aide juridique provincial.  Faisant face à la croissance des couts d'un litige en matière familiale, les parties choisissent de plus en plus la tâche éreintante de se représenter eux mêmes devant les tribunaux.  La vitalité et la viabilité de notre système juridique sera mesuré par notre capacité d'affronter ces défis.

INITIATIVES AU SEIN DE NOS ÉCOLES DE DROIT

En tant qu'intervenants clés du système de justice, les membres du CDFDC visent à sensibiliser leurs étudiants aux défis afin d'accroître leur engagement de rendre les services juridiques accessibles à la plus grande population possible.  Le CDFDC perçoit à cette initiative une occasion d'assister à la formation des opinions, au positionnement et aux engagements de nos futurs leaders de la communauté juridique. Les facultés membres sont engagés à la revue de ces questions de façon concertée et proactive.  Les démarches et programmes qui existent présentement dans les facultés sont d'une variété impressionnante et inclus des engagements financiers importants pour les cours et programmes de cliniques juridiques, de bourses et de support financier pour la population étudiante.  En assurant une diversité parmi nos facultés, nous assurons que nos diplômés soient bien positionnés pour comprendre et représenter les groupes d'intérêts spéciaux de notre société.  Veuillez consulter la page ACCESS TO JUSTICE INITIATIVES IN CANADIAN LAW SCHOOLS pour la liste complète des programmes et services.

Soulignons aussi le travail exceptionnelle du Juge Cromwell et son comité sur la revue des défis à l'accès à la justice dans les domaines du droit de la famille et les litiges civiles.   Enfin, nous reconnaissons les efforts de l'ABC afin de mettre en vedette ces problèmes dans leur rapport “Reaching Equal Justice Report: An invitation to Envision and Act” Celui-ci examine 31 points de repère et la prise de mesures correctives.

Le CDFDC est un participant engagé dans ce partenariat. En particulier, plusieurs facultés ont déboursé des sommes additionnelles, totalisant 60 000 $, afin de mettre d'avant de nouvelles initiatives sur l'accès à la Justice dans leurs facultés. Le travail en partenariat avec les autres parties prenantes nous permet de convoiter des résultats prometteurs en lien à l'atteinte d'un système juridique dynamique qui répond adéquatement aux besoins de notre société.